AvenirSocial - Professionelle Soziale Arbeit Schweiz

Le Conseil des Etats donne un signal fort en faveur des droits économiques, sociaux et culturels en Suisse

AvenirSocial salue la décision du Conseil des états, qui a rejeté aujourd’hui la motion de Courten (15.3804). Cette motion exigeait que la Suisse renonce à la ratification de la Charte sociale européenne. La Suisse attend depuis plus de 40 ans la ratification de cet instrument central pour les droits humains et fait partie des 4 derniers Etats membres (sur 47) du Conseil de l’Europe à ne pas l’avoir ratifiée.

Le Conseil des Etats a corrigé le tir du Conseil national, qui avait adopté cette motion lors de la Session d’automne. Ainsi, le Parlement laisse la porte ouverte pour que la Suisse ratifie enfin la Charte sociale européenne, qui garantit les droits humains dans les domaines tels que la santé, la formation, le logement et l’emploi. La Charte sociale protège les droits des groupes les plus vulnérables, comme les enfants, les jeunes, les mères, les personnes en situation de handicap et les personnes âgées. En tant que responsable de la Campagne pro Charte sociale européenne, qui regroupe plus de 70 organisations et personnalités de la société civile, AvenirSocial est soulagée par cette décision.