AvenirSocial - Professionelle Soziale Arbeit Schweiz

Choisissez une section
Suisse
Argovie
Bâle Ville et Campagne
Berne
Fribourg
Genève
Grisons
Neuchâtel
Suisse orientale
Soleure
Vaud
Valais
Suisse centrale
Zürich

NL 03/11 - Newsletter AvenirSocial - Section Vaud

Sommaire

Editorial

Nous vous souhaitons bonne lecture !

Secteur enfance, cadre de référence
  • Demain, Quel cadre de référence ?

Les travaux en lien avec le cadre de référence sont terminés.
Pour rappel, les réactions, les écrits et les remarques sur une version de cadre de référence non acceptable présentée en novembre 2010, ainsi que l'organisation de la mobilisation, conjointement avec le SSP , ont permis de convaincre Madame Lyon et le SPJ de réunir à nouveau tous les partenaires.

Discussion constructive, échange et pour certains points , prise en compte des besoins et remarques, et des réalités des uns et des autres, consensus sur certains points, pas sur d'autres...

A ce stade les propositions issues du groupe de travail vont être présentes à Mme Lyon, Conseillère d'Etat, cheffe du DFJC puis au Conseil d'Etat. Dès que le rapport sera transmis au Grand Conseil (s'agissant d'une réponse à des motions), ce dernier en sera saisi en désignant une commission d'étude de ce rapport.
Le document sera ensuite distribué aux milieux concernés.

AvenirSocial reste toujours convaincue que l'assouplissement des normes ne doit pas être traduit par une baisse de la proportion des professionnels de niveau tertiaire dans les équipes et nous porterons ce message auprès des députés, en les informant du travail réalisé dans les structures d'accueil.

Si vous avez des députés, des conseillers communaux, des contacts à nous transmettre, nous intervenons volontiers auprès de tous pour promouvoir la profession d'EDE, et mieux expliciter le quotidien des professionnel.les.

Si vous souhaitez relayer cette promotion nous vous mettons ci-après le lien avec la présentation de la profession d'éducateur -trice de l'enfance (document réalisé par le CIPS, et mis en ligne avec leur autorisation).

De plus, le travail réalisé dans le temps hors présence enfant est souvent méconnu, ci-après un document précieux, écrit par une membre du secteur enfance, et que nous vous invitons à diffuser auprès des personnes qui connaissent peu le travail réalisé par les EDE.

Pour votre information: la dernière newsletter de la FAJE-VD
Suites du colloque du 18 février 2011 - Mise en oeuvre de la RPT et la formation des professionnel-le-s dans les institutions socio-éducatives vaudoises du domaine handicap
Le colloque organisé par AvenirSocial section Vaud en partenariat avec GIRVA (AVOP) et la HES (EESP) à Lausanne a rencontré un vif succès !
Pour votre information, vous trouvez les différents documents de présentation élaborés et gracieusement fournis par tous les intervenants.
Cliquez sur les paragraphes "Suite du colloque ..." en rubrique Actualité pour les visionner.
Retour sur la mobilisation sociale du 17 février 2011
Suite à la mobilisation du secteur social, les associations syndicales faitières (AvenirSocial y est représentée par SUD) ont décidé la création d’une plateforme intersyndicale ouverte à tous les salariés du secteur.
Cette plateforme aura entre autres pour but l’élaboration du 2ème Forum Social et de définir la suite des actions à réaliser.

La prochaine séance se déroulera le mercredi 6 avril à 18.00 au SSP (Av. Ruchonnet 45 bis, Lausanne). Voir les informations


AvenirSocial soutient l'initiative sur les salaires minimums
L'Union syndicale suisse (USS) a lancé fin janvier une nouvelle initiative fédérale "Pour la protection de salaires équitables" (appelée Initiative sur les salaires minimums). Cette initiative populaire veut faire cesser la pression sur les salaires. L'initiative prescrit, premièrement, un salaire minimum de 22 francs de l'heure, soit environ 4000 francs par mois. C’est le montant nécessaire pour pouvoir vivre un tant soit peu décemment en Suisse. Cela ne permet pas de vivre dans le luxe, mais juste de couvrir les besoins les plus urgents. Deuxièmement, l’initiative demande des conventions collectives de travail prévoyant des salaires minimums. De ce fait, elle protégera les salaires des salarié-e-s ordinaires et fera obstacle à la pauvreté. L'initiative veut protéger tous les salaires au moyen de salaires minimums:
  • Elle prévoit un salaire minimum dont le niveau le plus bas sera de 22 francs de l’heure ; ce qui correspond à 4000 francs par mois (pour 42 heures de travail par semaine).
  • Pour que tous les salaires soient protégés, la Confédération et les cantons devront encourager l’inscription de salaires minimums dans les conventions collectives de travail. Ces salaires minimums garantiront aux travailleurs et travailleuses les salaires d’usage dans la branche et la profession.
  • Le salaire minimum légal sera indexé régulièrement à l’évolution des salaires et des prix (selon l’indice des rentes de l’AVS).
Les cantons pourront fixer des salaires minimums régionaux plus élevés que le salaire minimum légal.

Contact: , Tel. 031 380 83 00
Plus d'informations sous: www.salaires-minimums.ch/
Dernier moment pour participer à l'Etude des salaires HES 2011
L'association FH Suisse réalise en ce moment son étude biennale des salaires des diplômé-e-s des Hautes écoles spécialisées.

AvenirSocial contribue au relevé de ces données pour la première fois et a ainsi pu apporter quelques spécificités du travail social. Par ailleurs, tant les travailleurs et travailleuses sociales HES que ES sont concerné-e-s et invité-e-s à y participer.

Pour remercier les participant-e-s, des prix attractifs sont prévus. Les détails du concours se trouvent en fin de questionnaire. Par ailleurs, il sera possible de consulter les résultats. Chaque participant-e pourra demander un login gratuit en fin de questionnaire.

Nous vous encourageons donc à participer à cette étude en remplissant le formulaire en ligne suivant: www.fhlohn.ch
Compte rendu de l'échange travail social dans l'aide sociale
Un premier échange proposé par AvenirSocial relatif au travail social dans l'aide sociale a eu lieu le 25 février 2011 à Berne. Une vingtaine de professionnel-le-s intéressé-e-s de toute la Suisse ont pris part à cette discussion. Après une introduction qui traitait de l'amélioration de l'image du travail social dans l'aide sociale, une série de questions et de thèmes connexes ont été déposés. Ce débat a ouvert de nouvelles portes. Il est apparu clairement que le travail social au sein de l'aide sociale devait être renforcé pour faire face aux influences extérieures à ce domaine. Les personnes présentes ont relevé l'importance de pouvoir poursuivre cet échange. Nous vous tiendrons informé de la suite qui sera données. Il importe en effet d'aboutir sur des mesures concrètes.