AvenirSocial - Professionelle Soziale Arbeit Schweiz

Choisissez une section
Suisse
Argovie
Bâle Ville et Campagne
Berne
Fribourg
Genève
Grisons
Neuchâtel
Suisse orientale
Soleure
Vaud
Valais
Suisse centrale
Zürich

Oui à l'initiative pour la protection face à la violence des armes

AvenirSocial soutient l’initiative populaire fédérale « Pour la protection face à la violence des armes » qui sera soumise au peuple suisse le 13 février 2011.


AvenirSocial réunit les professionnel-le-s du travail social en Suisse. AvenirSocial avait soutenu l’initiative au moment de son lancement. En effet, de nombreux assistants et assistantes sociales interviennent auprès de familles où sévit la violence. Tout aussi nombreux sont les éducateurs et éducatrices sociales qui travaillent auprès d’adolescent-e-s aux tendances suicidaires. Les conséquences sont toujours dramatiques lorsque des personnes recourent à une arme à feu. Un homme qui prend son arme dans un conflit conjugal, un adolescent qui dérobe le fusil militaire de son grand frère pour mettre fin à ses jours. L’utilisation d’une arme à feu est l’un des moyens les plus expéditif. Il est avéré que la présence d’armes à feux augmente les risques de drames. Nous sommes bien conscients que considérablement réduire l’accès aux armes ne résoudra pas les problèmes cités, mais permettra de les restreindre tout aussi considérablement.
En ce sens, l’initiative « Pour la protection face à la violence des armes » est mesurée. Elle demande que les armes militaires restent à l’arsenal lorsque les citoyens ne sont pas en service. L’introduction de la clause du besoin qui stipule que toute personne qui souhaite acquérir, posséder ou utiliser une arme doit justifier d’un besoin et disposer des capacités nécessaires relève du bon sens. Enfin, on peut s’étonner qu’un registre national ne soit pas déjà une réalité, ce que demande l’initiative.

Pour ces raisons, AvenirSocial recommande aux professionnel-le-s du travail social d’accepter l’arrêté fédéral relatif à l’initiative populaire « Pour la protection face à la violence des armes ».