AvenirSocial - Professionelle Soziale Arbeit Schweiz

Choisissez une section
Suisse
Argovie
Bâle Ville et Campagne
Berne
Fribourg
Genève
Grisons
Neuchâtel
Suisse orientale
Soleure
Vaud
Valais
Suisse centrale
Zürich

L’Ordonnance sur la prise en charge extrafamiliale d’enfants manque sa cible

AvenirSocial salue les efforts donnant lieu au projet d’Ordonnance sur la prise en charge extrafamiliale d’enfants. Le projet mis en consultation est pourtant problématique car il est trop complexe concernant les conditions de prises en charge. On trouve également des contradictions entre les commentaires et le projet. La grande densité de cette réglementation rend les solutions individuelles difficilement réalisables. Le projet d’Ordonnance paraît inabouti et manque sa cible.

AvenirSocial, l’association suisse des professionnel-le-s du travail social, prend position concernant le projet d’Ordonnance sur la prise en charge extrafamiliale d’enfants. AvenirSocial salue profondément l’effort, le professionnalisme et la qualité du projet qui vise l’amélioriation de la prise en charge extrafamiliale des enfants. On ne peut également que saluer l’effort qui tend à instaurer au niveau national des règles homogènes. Il s’agit là d’un grand progrès. On ne peut que louer le souhait d’adaptation de ces notions à la pratique.
Cependant, le projet n’est pas abouti, contradictoire dans bien des domaines et n’est pas pensé jusqu’au bout. Bien des règles imaginées ne servent pas le bien des enfants. Le projet mis en consultaltion suppose trop de conditions de prises en charge concernant les autorisations et propose des procédures qui vont trop dans les détails. Pour la protection du bien des enfants, il est nécessaire qu’il y ait des exceptions possibles dans certains cas. Du fait du devoir d’être soumis à des autorisations, on peut craindre une explosion des coûts.
Le projet d’Ordonnance sur la prise en charge extrafamiliale revêt des contradictions importantes entre les normes et les commentaires. Il manque également des dispositions transitoires en ce qui concerne les actuelles conditions de prises en charge.