AvenirSocial - Professionelle Soziale Arbeit Schweiz

Choisissez une section
Suisse
Argovie
Bâle Ville et Campagne
Berne
Fribourg
Genève
Grisons
Neuchâtel
Suisse orientale
Soleure
Vaud
Valais
Suisse centrale
Zürich

Oui à l'initiative "Pour une politique raisonnable en matière de chanvre protégeant efficacement la jeunesse"

De nombreux travailleurs sociaux sont quotidiennement en contact avec des personnes qui consomment du cannabis. Cette initiative qui consiste pour l’essentiel à dépénaliser la consommation de cannabis pour les adultes, à renforcer le contrôle chez les mineurs et à tolérer, sous certaines conditions, un marché réglementé a été perçue par AvenirSocial, association suisse des professionnel-le-s du travail social, comme un sujet délicat. Après consultation de sa base, il ressort une majorité claire pour soutenir cette initiative.

Parmi les arguments mentionnés, nous relèverons que ce phénomène est aujourd’hui important et nécessite des réponses pragmatiques et différenciées. L’application des mesures prises jusqu’à ce jour n’ont pas réussi à enrayer le phénomène. La consommation chez les jeunes reste préoccupante.

Aujourd’hui, notre société a changé et le cannabis est souvent perçu comme une drogue douce dont les dangers seraient plus assimilés à l’alcool qu’aux drogues dites dures. C’est pourquoi, il importe de considérer le problème avec une juste mesure. La plupart des adultes qui consomment du cannabis n’ont pas une relation problématique avec ce produit. Plutôt que de pénaliser la consommation chez les adultes, il serait judicieux de concentrer les efforts sur la consommation des jeunes, à plus forte raison sur les mineurs pour qui la consommation restera et doit rester proscrite. Plus de moyens doivent être engagés dans la protection de la jeunesse. Une dépénalisation du cannabis ne signifie pas une banalisation de ce produit.

Enfin, une règlementation et un contrôle du marché signifierait un contrôle des produits, chose impossible aujourd’hui puisque ce marché échappe à toute règlementation. Le taux de THC serait sous contrôle. Les consommateurs seraient informés des risques.


Pour ces raisons, le comité Suisse d'AvenirSocial recommande à ses membres d'accepter l’initiative „Pour une politique raisonnable en matière de chanvre protégeant efficacement la jeunesse“ en votant OUI le 30 novembre prochain.