AvenirSocial - Professionelle Soziale Arbeit Schweiz

Choisissez une section
Suisse
Argovie
Bâle Ville et Campagne
Berne
Fribourg
Genève
Grisons
Neuchâtel
Suisse orientale
Soleure
Vaud
Valais
Suisse centrale
Zürich

Compte rendu de la troisième Assemblée des délégué-e-s d'AvenirSocial

La troisième Assemblée des délégué-e-s d’AvenirSocial n’a pas provoqué de grandes remous. Les affaires courantes ont passé presque unanimement et sans grand débat. Seule la proposition d’assurance des finances entre les sections a été controversée. Le rapport présenté par le groupe de travail ad hoc a été rejeté au profit de la contre-proposition de la section bâloise. Cette dernière faisait la proposition qu’une part de la fortune des section puisse être investie dans des mesures de marketing.

Les affaires statutaires de la troisième Assemblée ordinaire d’AvenirSocial n’ont été traitées que l’après-midi après un très apprécié repas à l’Hôtel Bern. Le matin, Bruno Keel, mandataire pour les Droits humains pour AvenirSocial et suppléant au délégué auprès du Conseil de l’Europe pour la Fédération internationale du travail social (FITS), a présenté les principaux enjeux de la Charte sociale européenne et de sa signification pour le travail social. Après cette intervention, Beat Schmocker, membre du comité suisse d’AvenirSocial et Olivier Grand, secrétaire général adjoint, ont présenté l’état des travaux de l’actualisation de notre documentation éthique et déontologique (voir Actualité sociale n° 15).

Markus Jasinski, président d’AvenirSocial, a introduit après le repas l’Assemblée proprement statutaire par un discours sur la situation politique en Suisse et sur les possibles engagements politiques dans un contexte social qui se durcit. Le seul point de l’ordre du jour qui ait été largement débattu a été le projet d’assurance des finances, pour lequel plusieurs sections avaient participé. Un groupe de travail avait été constitué suite à l’Assemblée 2007 où les sections de Zurich et Vaud avaient fait une demande de modification des rétrocessions accordées aux sections avec secrétariat. Le résultat de ce groupe de travail a établi un projet visant à instaurer un fonds de péréquation entre les sections. Il s’agissait, à partir des fortunes des sections de réunir des fonds afin de pouvoir le redistribuer selon les besoins et demandes. Le comité d’AvenirSocial n’avait pas fait de recommandation car ce fonds ne devait concerner que les sections. A la suite d’un échange très intense, notamment mené par les délégué-e-s vaudois-e-s relevant les difficultés qu’ils et elles rencontrent pour subvenir à leurs charges financières, il est ressorti assez clairement le rejet de ce projet par une large majorité. Aucune des variantes présentées dans le projet n’a donc été retenue.
Par contre, le contre-projet de la section bâloise a été accepté. Celui-ci proposait de réunir la somme de CHF 40'000.- pour l’investir ensuite dans des mesures de marketing afin de trouver de nouveaux membres. Il a également été relevé que la communication devait être un élément de ces mesures. La section de Bâles est prête à mettre la somme de CHF 10'000.- dans ce pot commun. La section de Zurich serait également prête à y mettre la somme de 5'000.-. Les autres sections ont été invitées à contribuer à ce fonds pour que des mesures, servant ensuite à tous, puissent voir le jour. Il restera donc aux sections de voir ce qu’elles peuvent apporter.

Comme autre point à l’ordre du jour, il y avait la motion de la section de Berne qui demandait que le code de déontologie puisse être mis en libre accès sur le site web. Cette motion avait été soutenue par le comité suisse. L’assemblée l’a acceptée à une large majorité. Il s’agissait de pouvoir diffuser plus largement notre code de déontologie afin de mieux faire connaître AvenirSocial. Il est clair avec cette décision qu’il y aura probablement moins de commandes pour l’édition papier provoquant par là un manque à gagner. Une nouvelle mise en page sera faite d’ici la fin de l’année pour que ce document puisse être mis à disposition sur le site web d’AvenirSocial à partir de 2009.

La planification pluri-annuelle 2008-2010 ainsi que le budget 2009 ont été approuvé sans problèmes. Le rapport annuel 2007 a lui aussi été accepté. Le secrétariat a fait en sorte que ce rapport soit plus attractif à lire. Retrouvez ci-dessous le rapport annuel ainsi que le bilan et les comptes.