AvenirSocial - Professionelle Soziale Arbeit Schweiz

Choisissez une section
Suisse
Argovie
Bâle Ville et Campagne
Berne
Fribourg
Genève
Grisons
Neuchâtel
Suisse orientale
Soleure
Vaud
Valais
Suisse centrale
Zürich

Deux ans après la fusion: vivant, démocratique, instructif

L’assemblée des délégué-e-s d’AvenirSocial a eu lieu le 22 juin dernier à Berne


Lors de l’Assemblée des délégué-e-s (AD) au Zunftrestaurant Schmiedstube de Berne, il y eu de multiples va-et-vient: On a senti parmi les délégué-e-s, tant de la routine que de la tension pure. Les résultats des divers objets en votation ont été du oui unanime jusqu’aux non sur le fil du rasoir.

Durant la matinée, avant le démarrage formel de l’ordre du jour, Beat Schmocker, membre du comité et Olivier Grand du secrétariat général ont présenté aux délégué-e-s le projet de l’association en cours: „Fondements en éthique professionnelle“. Beat Schmocker a présenté le document www.ifsw.org/en/p38000732.html Ethique dans le travail social, déclaration de principe de la Fédération internationale du travail social (FITS). Ce vaste projet doit aboutir en 2009 et plusieurs produits sont envisagés: mise à jour de l’actuel code de déontologie, procédure d’assermentation, matériel didactique et pédagogique en éthique professionnelle, casuistique, certification. Pour l’heure, ceux-ci ne sont pas définitifs. Le thème sera abordé lors de notre Conférence de réseau du 28 mars 2008. Les participants à l’assemblée ont ensuite été invités à faire part des dilemmes éthiques rencontrés dans leur pratique.


En langage clair, le prélude du président

Après le repas, le président Markus Jasinski a accueilli chaleureusement les personnes présentes. Par quelques mots d’introduction, il a été entre autres questions de, pourquoi aujourd’hui, en phase de reprise économique, la profession, le système de la sécurité sociale et ses usagers se voient confrontés à des reproches faits au-delà de la critique rationnelle et fondée. Markus Jasinski a relié les activités de l’association (décisions de l’AD) au contexte politique actuel. Clairement, d’autres ont poursuivi: „Ne pas fléchir! Nous devons nous battre!“
C’est par de longs applaudissements qu’ont répondu les délégué-e-s à l’appel de Catherine Chuard, une des pionnières du travail social en Suisse. Catherine Chuard, dont la vie et les activités ont été rapportées dans notre dernière édition (n° 9, juillet-août, p. 11) a été accueillie comme nouvelle membre d’honneur d’AvenirSocial.


Décisions unanimes...

Après ce moment festif, les délégué-e-s sont entrés dans la longue liste de l’ordre du jour. Sans discussion, ont été acceptés: le rapport annuel 2006, le bilan et les comptes d’exploitation 2006, les lignes directrices, le rapport sur le partage du travail entre association nationale et sections, le plan d’activité et la plannifacation pluri-annuelle 2007-2009. La motion des Grisons „Pour un site Internet sans barrière“ a également été acceptée à l’unanimité. Il s’agit, lors des futures mises à jour du site, de prendre soin à ce que celles-ci répondent aux besoins des personnes malvoyantes.


... et points débattus

Une discussion vive a eu lieu sur la candidature d’AvenirSocial à la Conférence mondiale du travail social de 2012. En effet, lors de l’Assemblée des délégué-e-s de la FITS en 2006 à Munich, il avait été formellement demandé à la Suisse si celle-ci ne voulait pas organiser la Conférence de 2012. Les voix étaient divisées. D’un côté, l’organisation d’un tel événement permettrait de renforcer les collaborations en Suisse, de l’autre côté, il est relevé la taille des charges financières et en personnel nécessaire à l’organisation d’un tel événement. Comment est-ce que les sections perçoivent cette question? Malgré la grande sympathie pour ce projet, les voix sceptiques ont vaincu lors de la votation consultative par 37 non, 17 oui et 2 abstentions. Un signal important est donné à l’association nationale.
La motion des sections Zurich et Vaud-Genève pour une modification du règlement des cotisations a suscité de grandes tensions. Les deux sections souhaitaient une répartition des cotisations qui soit plus avantageuse pour les sections qui ont leur propre secrétariat général avec un personnel engagé à plus de 40%. Ils ont argumenté leur proposition en évoquant leur difficulté à couvrir leurs frais selon le règlement des cotisations mis en place avec la fondation d’AvenirSocial en 2005. Markus Jasinski a défendu l’idée qu’il était trop tôt pour modifier le règlement actuel, résultat d’un long processus de négociations, et a recommandé, au nom du comité Suisse, de rejeter cette motion.
Néanmoins, à la votation, il est d’abord apparu qu’il était accepté par une courte majorité: 29 voix pour, 28 contre et 1 abstention. Après un moment de doute et de dissipation, clarification a été donnée: pour être validée, une décision de l’AD doit être prise à la majorité absolue et non à la majorité simple, soit 30 voix selon le nombre de délégué-e-s présent ce jour-là. La motion a donc été rejetée à très peu de chose près. L’appel des sections de Zurich et Vaud-Genève, s’il a été rejeté a pourtant été entendu: le comité Suisse va constituer un groupe de travail pour adapter le règlement des cotisations en considération de cette demande. La proposition sera soumise lors de notre Assemblée des délégué-e-s du 27 juin 2008.

Oui pour une assurance de protection juridique

L’adoption d’une assurance de protection juridique collective a également fait l’objet de vives discussions; une offre concrète auprès d’une assurance était présentée. A cette motion, deux sections avaient fait des contre-motions. La section Vaud-Genève demandait à ce que les sections aient la possibilité de souscrire ou non à cette assurance. En effet, les réalités et besoins sont différents selon et cette section possède déjà pour ses membres d’une telle offre et ne souhaite pas en changer. La motion de la section des Grisons proposait que le coût effectif de cette assurance (soit env. CHF 15.-) soit facturé. Résultat de la votation: L’introduction de l’assurance juridique professionnelle a été admise laissant aux membres de la section Vaud-Genève la liberté d’y souscrire ou non. La motion des Grisons a été clairement adoptée. La mise en œuvre concrète de ce contrat doit être renégociée et faite par le secrétariat général.

Election et clôture

Véréna Keller a été élue par acclamation pour succéder à Danièle Warynski qui se retirait du comité. Véréna Keller est depuis 1996 professeure à la Haute école de travail social de Lausanne (éésp) où elle enseigne dans les domaines de la politique sociale et du travail social (théorie, méthode, organisation). Avant que Markus Jasinski ne clôture l’assemblée, Isabelle Bohrer a transmis aux personnes présentes le nouveau document: „Travail social et traitement des données personnelles sensibles“. Ce document a été envoyé aux membres avec Actualité sociale n° 9.