AvenirSocial - Professionelle Soziale Arbeit Schweiz

Choisissez une section
Suisse
Argovie
Bâle Ville et Campagne
Berne
Fribourg
Genève
Grisons
Neuchâtel
Suisse orientale
Soleure
Vaud
Valais
Suisse centrale
Zürich

Rencontres européennes à Parme

750 travailleurs sociaux ont participé au Congrès européen intitulé: "Social change and social professions" (15-17.03.07). La manifestation, promue et organisée par la FESET, la EASSW, IFSW en collaboration avec les associations nationales italiennes AIDOSS et ASSNAS, a été conçue autour de trois thèmes distincts et complémentaires: famille et individualité; diversité et intégration; "managerialisme": de l’état au marché. L’articulation de ces trois thèmes a permis de mettre en évidence les changements en cours dans nos sociétés et qui touchent tant les individus que les collectivités publiques influençant les différentes institutions sociales en nécessitant un ajustement des politiques sociales. Il s’agit dès lors de réajuster également les pratiques, les méthodes et la recherche en travail social afin de pouvoir développer des stratégies d’intervention permettant de faire face aux nouveaux risques ou, tel que mentionné par Ugo Ascoli "les nouvelles pathologies sociales" qui précarisent de nouvelles populations autrefois appartenant à la classe moyenne et à considérer pour accomplir la mission du travail social. Plusieurs intervenants ont souligné la relation entre la nécessité d’analyser les conséquences actuelles des modèles organisationnels et de gestion propres au marché - souvent considérés comme une conséquence sine qua non d’un paradigme néolibéral de gestion des problèmes sociaux - dans le cadre de l’organisation propre aux services sociaux.

A relever l’importance accordée par les organisateurs aux expériences et analyses critiques effectuées par les travailleurs sociaux dans le cadre de cette manifestation qui permettaient de saisir les conséquences directes sur la pratique des orientations stratégiques aujourd’hui promues dans le cadre des politiques sociales nationales. Aux discussions et débats ont également participé plusieurs étudiants en travail social provenant des universités italiennes. A ce sujet, à relever l’importance des initiatives de plusieurs sections des associations professionnelles et des ordres régionaux des travailleurs sociaux italiens qui ont promu et soutenu financièrement leur participation. Outre à favoriser la formation des futurs collègues ces initiatives ont également permis aux différentes associations de mieux faire connaître l’importance d’une analyse critique et politique face aux problèmes quotidiens relevés dans la pratique et perçus par les jeunes futurs collègues.

La rencontre de Parme a également été l’occasion d’organiser l’Assemblée des délégués européens de la FITS. Lors de cette rencontre, outre les travaux habituels, deux points ont été débattus : le rapport final concernant le thème "Travail social et cohésion sociale en Europe" a été présenté aux délégués nationaux; définir la forme et le type de personnalité juridique à donner pour les années à venir aux associations nationales européennes. A ce sujet, et contrairement à la proposition du Comité européen qui prévoyait la constitution d’une compagnie à garantie limitée de droit anglais, plusieurs délégués ont souligné l'importance de se référer à une forme associative selon la tradition « continentale ». Une décision sera prise lors de la prochaine Assemblée. Le protocole de la rencontre pourra être lu sur le site dès que disponible.

Maria-Luisa Polli, vice-présidente du comité suisse d'AvenirSocial